EuroSatory: Mieux connaître les PME françaises de la défense, sécurité et sûreté

17Juin - by Jean-Paul Ney - 0 - In Eurosatory 2014

Connaissez-vous ce secteur ?

L’autonomie stratégique nécessaire à l’action de la France et de l’Europe passe par le maintien et le développement des compétences industrielles indispensables à la préparation, à l’acquisition et à la mise en œuvre des armements dont les forces armées ont besoin. Qu’il s’agisse de PME innovante ou de grand groupe européen, les États et les acteurs industriels doivent se préoccuper de la pérennité et de la compétitivité de l’outil industriel. Le poids économique de l’industrie de défense en France est considérable, par la diversité du tissu industriel concerné, par les emplois générés et par l’importance de cette activité en matière de recherche et d’innovation dans les hautes technologies.
L’industrie de défense représente 165 000 emplois directs, au moins autant d’emplois indirects et un chiffre d’affaires de l’ordre de 15 milliards d’euros, dont le tiers environ est réalisé à l’exportation, la France se plaçant au quatrième rang mondial des exportateurs.

Des entreprises françaises qui exportent, voici les chiffres:

  1. L’industrie française de la défense, sécurité et sûreté : 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 165 000 salariés qualifiés
  2. Plus de 4 000 PME, qui ont une activité duale (militaire et civile),
  3. Des tailles très variables (moyenne France : 25 à 30 personnes / Allemagne : 400)
  4. 32 % de l’activité à l’export
  5. Défense : 4e budget de l’Etat derrière l’enseignement, soit 10,4 % et 37,41 milliards d’euros
  6. France : 4e exportateur d’armement

Une industrie stratégique dotée de nouvelles structures
Grâce à ses grandes entreprises (EADS, Thalès, Bull, Safran, Gemplus, Eurocopter…) et ses PME innovantes, la France détient des positions de leadership mondial reconnues. Depuis septembre 2013, ces entreprises se rassemblent au sein du Conseil des Industries de Confiance et de Sécurité (CICS), constitué de 4 syndicats professionnels : la Fédération des industries électriques, électroniques et de communication (FIEEC), du Groupement des industries de construction et activités navales (GICAN), du Groupement des industries françaises de défense ou de sécurité terrestre ou aéroterrestre (GICAT) et du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (GIFAS). Hervé Guillou, Corporate Executive chez EADS, a été élu président du CICS.
Ce conseil doit assurer une représentation unifiée des industries de sécurité et jouer à ce titre un rôle majeur dans la nouvelle filière sécurité dont la création a été décidée par le Gouvernement en 2013. La filière de la sécurité est quant à elle animée par un comité de filière le COFIS (Comité de la Filière de l’Industrie de Sécurité) dont l’installation par le Premier Ministre a eu lieu en octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *